LES JENTILAK

Le Guide de la semaine janvier 2020

Étrange légende qui parle d’un changement climatique !
Elle trouve un écho surprenant dans notre époque où des sages disent que l’humanité doit changer de comportements pour survivre…


Illustration : CL

Dans les Pyrénées et notamment en Pays basque, un récit transmis pendant des générations raconte que jadis, avant le christianisme, existait dans ces montagnes un peuple de géants appelés les Jentilak.

Ils vivaient toute l’année dans la montagne parce qu’il y faisait toujours beau.
Une fois, cependant, les Jentilak eurent très peur quand ils aperçurent dans le ciel un signe qu’ils ne connaissaient pas. On dit que c’était le premier nuage, d’autres pensent que c’était la première neige, ou la première pluie.
Dans la tribu des Jentilak il y avait un vieil homme, un sage qui gardait toujours les yeux fermés mais qui savait tout.
Les Jentilak lui demandèrent d’interpréter ce signe.
Comme il refusait de répondre on lui ouvrit les paupières et on les garda ouvertes avec des pelles de four à pain.
Alors le vieux sage il dit aux Jentilak : « Aie, aie, aie… Mes enfants, une nouvelle époque commence, c’est une autre saison, nous devons disparaître.« 
Le vieillard conduisit son peuple vers la montagne et fit rentrer sa tribu dans un dolmen.
On ne les a jamais revus.

Aujourd’hui encore les dolmens des Pyrénées sont appelés jentiletxe « maison des Gentils » ou casamoros « maison des Maures » en castillan. On peut comprendre qu’il s’agit de distinguer deux époques dans l’histoire des habitants de ce massif, celle qui précède l’arrivée du Christianisme et celle qui lui succède, c’est-à-dire la nôtre. Le changement de saison dans la légende des Jentilak peut être rapprochée de celle d’Olentzero.

 

Texte et photo : Claude Labat


Chargement en cours...